top of page

Rep. Congo vs FMI: Round 2.

Le 2 juillet nous avions publié un épisode sur le podcast de mokondzi pour illustré nos 5 raisons pourquoi il ne faut pas investir au Congo


Parmi nos raisons, nous évoquions la dette abyssale du Congo. La dette du Congo s'élève, selon le ministre des finances à 1.3 trillions FCFA soit 2 milliards €.


La dette du Congo est considérée comme insoutenable et incompréhensible car non seulement cette dette possède un caractère odieux dont les montants et les partenaires ne sont pas tous révéler et bien entendu, le Congo peine à rembourser cette dette car il fait face des déséquilibres de trésorerie très important dans les comptes publics.

Ce déséquilibre dans les finances publiques jettent aussi le voile sur les détournement de deniers publics par de hauts dignitaires décriées par des ONG comme Sassoufit ou Public Eye.

Au-delà de l'absence d'enquête pour corruption au Congo en liant avec la dette du Congo, en France et aux Etats-Unis les autorités se penchent de plus en plus sur les dossiers mis en lumière dans les médias et par des ONG comme Sassoufit.

L'ONG a publié leur dernier rapport Assets Abounds qui cartographie les mouvements d'actifs et autres acquisitions immobilières chiffrées en millions d'euros par des dignitaires du régime de Brazzaville. Ministres, conseillers, parents proches, etc....


La corruption est un cancer dans le développement économique du Congo. Des institutions pour lutter contre la corruption ont été mis sur pieds. Vont-elles apporter des contre-enquêtes à celles des ONG internationales? Attendons de voir.

Quand le Congo est mis sur la place publique de la sorte, il est perdant et ses citoyens sont doublement perdants.

Au-delà de la question de la corruption et de qui corrompt qui, il est difficile d'estimer l'impact des infrastructures et autres projets financés à travers cette dette.

Ce qui nous permet de dire simplement que nous ne savons pas si les investissements colossaux consentis par le Congo sont d'une utilité quelconque. Le temps ou l'érosion de certaines infrastructures nous le dira bien assez tôt. Tous n'est pas à jeter.

Le projet eau pour tous, la construction des infrastructures sportives, les investissements sur la fibre optique sont de bons exemples.

Bref rien de nouveau sous le soleil me direz-vous. sur le podcast , nous listions la dette comme problème majeur pour ne pas investir au Congo.

Nous le disons pas contre le régime de Brazzaville mais nous le disons objectivement en considérant le Congo comme n'importe quel autre pays.


Le FMI: la dernière option.


La dette du Congo est insoutenable et cause la banqueroute financière de l'Etat congolais.

En juillet 2019 le Congo signait avec le Fond Monétaire International (FMI) une facilité élargie de crédit de 450millions de dollars dont 44.5 millions ont été décaissé en 2019.

Cette facilité était conditionnée par l'application des fameuses 48 mesures. Le Congo n'a pas appliqué les 48 mesures et continue de trainer les pieds dans ce marasme financier.

Outre la situation du covid qui venu exacerber les finances du Congo, le baril de pétrole qui avait commencé sa chute au 2e trimestre 2014 pour atteindre $15 le baril, la situation n'est guère mieux en 2021.


L'équipe FMI vient de conclure un accord à minima une nouvelle facilité de crédit d'1.1milliards de dollars sur 3 ans pour le Congo. Il s'agit juste d'un accord au niveau des services du FMI et du Congo. L'accord doit encore être valider par le FMI en conseil d'administration.

Cet nouvel "accord" n'est pas diffèrent du précèdent accord car les objectif à atteindre restent identiques pour le Congo.

  1. Maintenir la stabilité macroéconomique.

  2. Impulser la relance économique post-covid.

  3. Favoriser la croissance de manière inclusive et résiliente.

  4. Liquider les arriérés sociaux et la dette des entreprises.

Le FMI devra surveiller la politique budgétaire du Congo et vérifier que le Congo mène ses reformes économiques et donne la priorités aux dépenses sociales.

La question à 1milliards de dollars est de savoir si cette fois-ci le Congo va respecter les mesures et les exigences du FMI.

Au-delà de cet accord et de la dette abyssale du Congo qui reste toujours floue car l'identité réelle de tous les détenteurs de la dette du Congo reste une énigme.

Par contre, pendant que le gouvernement fait des pieds et des mains pour que sa population se vaccine, une question peu éludée dans les médias n'est jamais posé ou débattu.

Qui paiera la dette du Congo? A chaque fois qu'on utilise le "Congo" et "dette" ensemble, ont fait référence uniquement au gouvernement qui doit gérer la dette et pourtant nous faisons partis de cet pays qui s'appelle le Congo nous payons des impôts et autres taxes.


Nous pensons que la réponse est simple. Les congolais risquent de se réveiller au pied levé avec de mauvaises surprises. Il n'est impossible que le gouvernement:

  • Face une OPA sur l'épargne des congolais.

  • Augmente les taux d'imposition sur les entreprises.

  • Crée de nouvelles taxes pour augmenter la parafiscalité déjà très forte.

L'argent qui sera décaissé par le FMI n'est rien d'autres qu'un prêt qui devra être remboursé. Comment un entrepreneur doit-il se préparer pour ces futurs changements fiscaux?

Comment doit-on protéger son argent?


Le bon sens nous appelle à ouvrir une discussion avec nos conseillers fiscaux.

En fonction de votre domaine d'activités la fiscalité n'est pas la même.

Quelles sont les niches fiscales qui seront dans le viseur du gouvernement?

Quelles mesures sont prévues à l'endroit des entreprises pour la relance économique?

Quelles seront les apports de la nouvelle facilitée élargie de crédit du FMI pour les entreprises du Congo?

Est-il prudent de garder du cash dans les banques? Faut-il sortir du système bancaire congolais?

Faut-il prendre position sur des métaux précieux ou de la crypto?


Toujours est-il que les entrepreneurs congolais devront surveiller les actions du gouvernement avec prudence. Un changement de politique fiscale est certainement à l'horizon et il ne fera pas du bien à vos finances.



Pour le blog de mokondzi.

Kevin Noumazalayi


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page